Dossiers rachat de crédits

Rachat de crédit quand on est ficp

Posted On septembre 23, 2015 at 1:31 by / Commentaires fermés sur Rachat de crédit quand on est ficp

La Banque de France enregistre les incidents liés au non remboursement des crédits aux particuliers sur un fichier dénommé FICP, créé en 1990. Différent du FCC qui lui répertorie les chèques impayés amenant à l’interdiction bancaire, le FICP n’en demeure pas moins pénalisante pour contracter un crédit.

FICP, un frein non rédhibitoire

Ayant l’obligation de consulter le FICP avant l’octroi de tout crédit (et découvert qui sont une forme de crédit), les organismes refusent systématiquement en cas d’inscription. La seule exception réside dans les rachats de crédit, qui sont un élément de restructuration de dettes et pour lequel il est possible de plaider sa cause.

Les organismes de crédit seront plus enclin à accorder le rachat de crédit pour un client propriétaire. En effet, celui ci pour prendre le bien immobilier détenu en garantie, sous la forme d’un prêt hypothécaire. S’il s’agit indéniablement d’un atout de poids pour obtenir un accord, le couperet est réel en cas d’impayé, car le bien pourra dès lors être saisi.
Le souscripteur aura tout intérêt à prendre une assurance pour ne pas se retrouver en impayé sans que cela ne soit sa faute, dans le cadre d’un accident entraînant une incapacité de travailler ou le chômage.
La bonne nouvelle est également que le rachat et donc la restructuration feront sortir la personne du fichier FICP, rendant les relations avec le crédit plus simple.

D’autres cas qui peuvent se tenter

Les locataires n’offrent donc pas la garantie que constitue un bien immobilier en cas d’impayé, et le dossier en est donc plus difficile à plaider. Malgré tout, des solutions peuvent être proposées par les organismes de crédit, qui en fonction de votre profil, peuvent trouver la solution. Parfois, le recours a un tiers pour une dette ayant entrainé le FICP relativement faible est une solution viable dans le sens où le retrait au FICP permettra ensuite le remboursement de la dette au tiers et son report sur l’organisme de crédit.

Difficile mais pas impossible, le rachat de crédit pour une personne inscrite sur la liste noire du FICP est plus aisé pour les propriétaires.